CONNECTEZ VOUS De la sécurité aérienne
au développement de
votre potentiel
Brain – 600×400

Accéder au

Contenu

Vous trouverez des articles sur les facteurs humains (l'homme, axe d'adaptation), sur le collectif (approche systémique) et le développement personnel (se connaitre)

Accès
faq image

Questions

Fréquentes

La réponse aux questions que vous vous posez sur ce site

FAQ
old_library_detail

Pour aller

plus loin

D'autres ressources pour approfondir par vous-même.

Mediathèque

TOUT ce que vous rêvez de comprendre sur les NEUROSCIENCES appliquées au quotidien :

Des dizaines d’articles, médias, quizz et divers supports pour tout décoder sur

Parce qu’un tour du monde commence par le tour de soi même

Les questionnements vous permettront même d’effectuer un auto-coaching
Bienvenue, Bonne lecture

Et n’hésitez pas à me contacter pour un accompagnement dans le monde réel

image-0
image-1
image-2
30Ans de contrôle aérien
400Heures de vol
8Ans d'accompagnement personnel

des heures de contenu gratuit et organisé

Facteurs Humains (FH)

Pendant plusieurs décennies, l’accent a été mis sur les aspects techniques de la sécurité et de la gestion de risque dans l'industrie, l’homme étant considéré comme le maillon faible.
Pourtant, il constitue un axe de progrès et d’adaptation.

Voir plus...

L’analyse systémique

Différents rôles sont en interaction dans les organisations. Vont cohabiter des personnes qui vont donner des missions, des personnes qui vont donner des perspectives et du sens, des personnes qui vont donner des ordres, des personnes qui vont donner des priorités et l’agent, qui, au milieu, doit trouver sa place...

Le développement personnel

Etudiants, entrepreneurs, individus face à un mur ou un dilemme, les informations contenues dans ces rubriques, vous propose un chemin de réflexion pour développer votre vision et vous relever de vos chutes, élever vos standards, développer votre pouvoir de conviction, votre confiance et votre …courage, passer à l’action et utiliser votre créativité.

Vous trouverez aussi

- Des sources d’approfondissement (sites d’entreprise ou d’universités, recherches, livres et documents), les neurosciences apportant quotidiennement de nouvelles informations;
- Un glossaire des termes courants;
- Divers quizz et la possibilité de rentrer en contact avec moi.

Service personnalisé

Vous cherchez un support , une aide, dans un cadre bien précis ?

Témoignages

Interventions, formations, conférences

des centaines d'articles complémentaires sur facebook

2 jours

Vivavole
Fabliot- et nous, et nous, et nous? 361/370L’oiseleur – d’après René MIGUEL Dans une petite ville vivait une famille modeste. Les parents fabriquaient des jouets de bois et des sabots qui se vendaient aux foires ; Jehan, le fils ainé, les aidait et employait tous ces loisirs à la chasse aux oiseaux qu'il prenait vivants. C'était lui qui avait construit la volière dans laquelle ils étaient réunis. Ils s’occupaient des couvées et on eût dit qu'il entendait le langage de leur gazouillement ; Un jour un feu se déclara dans la maison et la volière ; le père mourut, et la mère fut gravement blessée. La pauvre famille eût bientôt épuisé les faibles ressources qui avaient échappé à l'incendie et les secours qu'elle devait à la pitié.Jehan voulut tirer parti de son habileté à prendre et à élever les oiseaux. Il les vendit en ville. Il reconstruisit une volière beaucoup plus grande. Il en vint de tous les plumages ; fauvettes et pinsons, chardonnerets, mésanges, linots, bouvreuils, geais, pies, tourterelles, merles et ramiers.Tous obéissaient à sa parole ; il leur enseigna des airs, et certains tours.Jehan fut le premier instituteur des oiseaux. Les sujets qu'il formait se vendaient à des prix élevés. Le bien-être qu'il put procurer à sa mère fut sa récompense. Encouragé par ces heureux résultats, le petit oiseleur entreprit de réunir ses oiseaux dans un enseignement commun. Il séduisit un gros chat noir qu’il nomma Mob.Quelques jours furent employés à l'accoutumer à la vue et au bruit des oiseaux : on l'emmena graduellement à jouer avec eux, puis à les caresser et à souffrir leurs attaques ou leurs provocations sans se fâcher.Les progrès du chat furent rapides.Les oiseaux furent plus difficiles à former.L'inquiétude et l'agitation des oiseaux furent d'abord extrêmes ; selon les leçons du maître, le chat feignait tour à tour la colère et la défense. Il mettait ses ennemis en fuite, puis il revenait à eux de la plus tendre façon et c'était, dans la volière, une allégresse générale.Mob y était merveilleux de maintien, hypocrite et patelin ; les oiseaux se livraient aux plus folles démonstrations, et jamais l'ordre du chef n'était méconnu.Ce spectacle obtint un succès immense.Le petit oiseleur dressa alors deux corps d'oiseaux à des exercices militaires ; l'un était composé de merles, et l'autre de pies. Ces oiseaux, partagés en deux bandes, combattaient ; toutes les phases de la bataille, la défaite et la victoire, dans tous leurs détails, étaient reproduites avec la plus scrupuleuse exactitude.Ce spectacle encore plus extraordinaire que le premier attira la foule ; la fortune de Jehan était faite. ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

3 jours

Vivavole
Film et rencontre avec soi-même 114/120 RaiponceCes films d’animation nous font redécouvrir des contes : on s’émerveille et on frémit avec notre cœur d’enfant, on s’interroge sur les relations ambiguës avec notre vision d’adulte.Tous les personnages sont développés, les couleurs sont féériques, les gags réussis et les retournements de situation éprouvants (mais oui, mais oui).Une jeune fille a grandi enfermée dans une tour, sans manquer de rien, mais ne connaissant rien du monde autour d’elle et se montrant de plus en plus curieuse en grandissant.Comment oser se libérer de ses chaines et conditionnements, tant physiques qu’affectifs ? ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

4 jours

Vivavole
Vis-va-voleSi vous êtes d'accord ...Si cela fait écho en vous....Si vous pensez que coaching ou hypnose peuvent vous aider ou aider un de vos proches,=> passez à l'action: partagez et/ou contactez moi.Parce que l'on n'a qu'une vie.... ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

5 jours

Vivavole
Le potentiel du récit dessiné 9/27Hulk et l’ombreEn 1962, Hulk est devenu l'un des super-héros de l'univers Marvel à la suite d'une exposition accidentelle du docteur Banner aux rayons gamma lors d'une explosion atomique.Hulk exprime la tendance à la colère que Banner a réprimée toute sa vie. On peut être intelligent (logique), mais immature émotionnellement, comme un adolescent.Le couple Banner/HULK incarne aussi l’union philosophique des contraires (ici : calme/colère), qui existe en toute chose comme le jour et la nuit : ils ne se succèdent pas vraiment, la nuit infuse déjà dans le jour qui baisse, et le jour dans la nuit qui faiblit. Union. Changement. Devenir. Transformation.Dans l’apaisement de Bruce il y a déjà, tapie dans un coin de son esprit, la colère qui, en prenant de l’ampleur, le changera en HULK ; et il y a en HULK, le calme qui le changera en Bruce à nouveauChacun de nous a une part d’ombre composée au fil du temps de tous les interdits induits par son environnement. Elle représente ce que nous refusons d’être ou de devenir, ce que nous n’assumons pas, ce que nous rejetons le plus, et s’exprime souvent dans ce que nous jalousons ou agressons.Travailler sur nos zones d’ombre nous permet de retrouver un « moi » plus inspirant et moins impulsif plutôt qu’un « moi » fabriqué par nos limitations et les blessures encore ouvertes de notre passé. ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

7 jours

Vivavole
Fabliot- et nous, et nous, et nous? 360/360La ville flottante- d’après Svetlana Kirilina Quelque part dans les nuages, il y avait cette ville. Un morceau de terre qui s’était un jour détaché du reste du monde et était parti là-haut Au départ, ils avaient été surpris. C’est que ça remontait, tout ça. Maintenant, ils s’en accommodaient plutôt pas mal et vivaient leur petite vie.Parfois, certains s’approchaient du bord et regardaient en bas. Ils ne le comprenaient pas, ce monde qui ne flottait pas. Ceux qui tentaient d’y descendre ne revenaient pas.On ne doutait plus une seconde que les gens d’en bas n’étaient que des brutes sanguinaires. On faisait peur aux enfants qui n'étaient pas sages, et un peu peur à soi-même par la même occasion.Et puis, surtout, on avait peur qu’un jour, la ville flottante arrête de flotter, redescende et reprenne sa place en bas.Alors, on avait rajouté des hélices en dessous de la terre flottante. Encore, et encore, et encore. Et on s’était senti un peu plus en sécurité.Mais les gens d’en bas avaient appris à voler, eux aussi. Ce n’était qu’une question de temps avait qu’ils viennent les envahir.On avait rajouté plus d’hélices et on les avait fait tourner à plein régime. Et en bas, une légende circulait. Celle d’un morceau de terre qui flottait quelque part dans les airs. Certains aviateurs avaient dit l’avoir vue. On avait mis ça sur le compte du manque d’oxygène. Les témoignages s’étaient faits plus rares. La ville flottante avait disparu. ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

Accéder aux 3 thèmes développés